top of page

Quel brevet choisir ?

Que ce soit pour la navigation au moteur sur les voies d’eau intérieures du pays ou pour la navigation au moteur ou à la voile le long des côtes ou au large, des connaissances théoriques et pratiques sont nécessaires.

L’école de navigation du RCNSM organise, deux fois par an, des sessions de cours théoriques préparant à l’obtention de tous les brevets décrits ci-après (sauf à celui de navigateur de yacht).

Quel brevet répond à vos besoins ?

Les brevets du Service Public Fédéral Mobilité – Transports (SPFMT)

Un brevet est obligatoire dès que votre bateau fait plus de 15 mètres de long ou qu’il avance à plus de 20 km /h (attention, un petit hors-bord muni d’un moteur de 9,9 CV avance déjà à plus de 20 km/h !). En outre, un brevet est exigé par la plupart des loueurs de bateaux à moteur et de voiliers de croisières, même inférieurs à 15 mètres.

 

Vous pouvez vous inscrire dès l'âge de 15 ans et obtenir votre brevet à partir de 16 ans.

 

Ces brevets permettent ensuite de demander la carte ICC (Certificat International de Compétence de conducteur de bateaux de plaisance) après le passage des épreuves théoriques et pratiques.

 

Le SPFMT délivre 4 types de brevets. Pour les obtenir, il faut réussir une épreuve théorique (devant ordinateur) et une épreuve pratique.

 

  • Brevet de conduite en Eaux Intérieures Restreint (EIR),

Ce brevet de navigation fluviale (rivières, fleuves et canaux) est valable dans :

  • Les lacs fermés

  • Les eaux intérieures reliées à la mer (à l’exception de l’Escaut maritime inférieur)

  • Brevet de conduite en Eaux Intérieures Général (EIG)

Ce brevet de navigation côtière, accessible une fois le brevet en Eaux Intérieures Restreint réussi, est valable, en plus des Eaux intérieures, dans :

  • L’Escaut maritime inférieur

  • Les ports de la Côte

  • La zone allant de la plage à 6 milles nautiques des côtes

Le brevet de conduite général est suffisant pour un usage privé sur la mer belge (également au-delà des 6 milles nautiques).

  • Brevet de Yachtman (Y)

Ce brevet de yachtman, navigation hauturière, est accessible une fois le brevet de conduite général réussi, et est valable, outre les zones définies ci-avant, dans la zone comprise entre 6 et 200 milles nautiques.

  • Brevet de navigateur de Yacht

Ce brevet vous permet de naviguer au-delà des 200 milles nautiques, sur toutes les mers du globe, et nécessite également des connaissances sur la navigation astronomique.

Notre école de navigation prépare directement les élèves aux examens des trois premiers brevets. Occasionnellement des cours sont organisés, en collaboration avec d’autres écoles préparant au brevet de navigateur de yacht.

 

Les examens pratiques

Vous devez passer un examen pratique en plus d’un examen théorique pour obtenir un brevet de navigation. Il n’est pas nécessaire de réussir d'abord l'examen théorique pour pouvoir passer un examen pratique.

Les examens pratiques sont de deux types : un examen moteur et un examen moteur et voile. Cette subdivision est indiquée sur les brevets.

Le RCNSM est reconnu par le SPFMT pour faire passer les examens pratiques.

Pour la partie moteur, des brevets en eaux intérieures Restreint et Général (EIR – EIG), l’examen se déroule sur la Meuse, entre Namur et Wépion, sur un bateau agréé par le SPFMT.

Pour la partie moteur et voile du brevet Général et du brevet Yachtman, l’examen se déroule à la côte belge, sur un bateau de location, également agréé par le SPFMT.

ATTENTION : La procédure de demande d’un brevet passe toujours par les fédérations (FFYB pour notre école). La durée de validité des épreuves théoriques et pratiques pour l’obtention des brevets du SPFMT est de trois ans.

Les brevets de la Fédération Francophone de Yachting Belge (FFYB)

Les brevets de la FFYB ne sont pas reconnus par le SPFMT mais bien par l’Etat Français. Tout détenteur d’un brevet de la FFYB peut demander, via la FFYB, son équivalent français. Ce dernier est reconnu dans le monde entier !

  • Brevet de chef de bord Côtier (C)

Ce brevet concerne la navigation jusqu’à 6 milles nautiques des côtes, il est équivalent au brevet Général du SPFMT, mais attention, il ne couvre pas la navigation dans les eaux intérieures du pays.

  • Brevet de chef de bord Hauturier (H)

Ce brevet concerne la navigation au-delà de 6 milles nautiques des côtes, sans limitation de distances. il permet donc de naviguer au-delà des 200 milles nautiques. Avec l’obtention de l’équivalence française, ce brevet est idéal pour tout skipper.

 

Les examens pratiques

Pour l’obtention du brevet de chef de bord Côtier, vous devez passer dix épreuves pratiques à la voile et au moteur sur un voilier. Le RCNSM organise ces épreuves sur un bateau reconnu par la FFYB en Zélande. Un certificat de réussite vous est ensuite délivré.

Pour l’obtention du brevet de chef de bord Hauturier, outre les épreuves pratiques du chef de bord Côtier, vous devez apporter la preuve d’avoir navigué au moins 300 milles nautiques en mer comme équipier avec un skipper. Le livre de bord de vos navigations fait foi ! Attention, il s’agit de navigation hauturière (en mer) et une navigation de nuit, avec quarts, est obligatoire.

La procédure de demande d’un brevet passe toujours par la FFYB. La validité des épreuves théoriques et pratiques pour l’obtention de ces brevets est illimitée.

Comment s'organisent les cours théoriques au RCNSM?

Les cours sont organisés sur une période de 9 semaines. La théorie pour l’obtention des brevets Eaux intérieures Restreint, Général et Yachtman du SPFMT, Côtier et Hauturier de la FFYB se donnent en 9 séances de 4 heures. En outre, les exercices pratiques sur cartes, pour l’obtention des brevets Yachtman et Hauturier se donnent en 9 séances de 3 heures.

LES PROGRAMMES DES COURS DU RCNSM SE TROUVENT DANS NOS NEWSLETTERS, abonnez-vous, c’est gratuit !

 

Outre les cours théoriques et les épreuves pratiques organisés pour l’obtention des brevets du SPFMT et de la FFYB, le RCNSM organise des formations spécifiques à la demande. A SUIVRE AU TRAVERS DE NOTRE NEWSLETTER !

Séminaire de météo marine

Peut-on prévoir le temps qu'il fera demain ?

Comment lire un bulletin météo marine ?

Qu'est-ce qu'un fichier GRIB et comment l'interpréter ?

Quelle tactique de croisière adopter en fonction de la météo ?

Et lorsqu'on est loin de toute terre, comment trouver le vent ou aborder la tempête ?

C'est à ces questions et à bien d'autres que nous vous proposons de répondre lors du séminaire de météo marine.

Attention : « Qui trop regarde la météo reste au bistrot ! »

 

Cours VHF-SRC-GMDSS

Sur un bateau équipé d'une radio VHF, il doit y avoir au moins un détenteur du certificat, sinon, c'est l'amende ou même la confiscation du ou des appareils !

En un cours qui allie théorie et pratique, venez apprendre l'utilisation des postes de radiophonie à appel sélectif numérique, des balises de détresse, des transpondeurs SART, etc.

 

Comment aborder la santé de votre équipage à bord d’un bateau ?

Quels sont les premiers secours à apporter en mer lorsqu’un(e) de vos équipiers(ères) se blesse ou tombe malade ?

Ce sont les premiers gestes qui restent les plus importants. Une équipe de médecin, infirmière, kinésithérapeute répondra à toutes ces questions lors d’une journée de formation interactive. A suivre régulièrement pour rester à la page !

bottom of page